Lundi 11 novembre 2019

Nahoum, un grand petit prophète! (Nahoum 1,1-14)


Lire le texte

Pourquoi petit? Parce que seulement trois chapitres composent son livre. Ce n’est donc pas beaucoup, alors Nahoum est un petit prophète. Pourquoi grand? Parce que Nahoum prophétise une proclamation pour le moins cynique et impertinente. Il nous parle de Ninive, une ville connaissant alors une prospérité et un éclat incontestables. Sa prophétie a le mérite d’être aussi perçante que clairvoyante. En dépit du caractère invraisemblable de son annonce, Nahoum s’évertue à décrire méticuleusement tous les aspects de la chute révélée. Son livre est exclusivement dédié à ce thème: la chute prochaine de Ninive. Commençant par le premier chapitre, Nahoum nous explique la raison primordiale de cette chute prophétisée: «C’est un Dieu jaloux et vengeur que Yahvé!» Ce qui ne nous surprend guère, tant il est reconnu aujourd’hui la violence de l’image divine dans l’Ancien Testament. Je vous renvoie au titre évocateur du livre de Thomas Römer, «Dieu obscur. Cruauté, sexe et violence dans l’Ancien Testament». Et ce Dieu au tempérament bien trempé se lève contre l’arbitraire de la toute-puissante Ninive. Suite demain!

Nadine Manson

Prière: Un Dieu qui frappe, qui punit, qui intervient. Cette image de toi, Seigneur, nous arrangerait contre les coups du mauvais sort. A ta manière, parfois, violemment, un mot, un événement, nous a sauvés. Qu’à notre tour, nous sachions t’accepter ainsi!  

Référence biblique : Nahoum 1, 1 - 14

Commentaire du 12.11.2019
Commentaire du 10.11.2019